Dorine

Il était une fois mon blog

Dimanche 26 juin 2011 à 18:27

Souvent, quand j'en peux plus et que je me sens totalement dépassée par tout, je me demande « mais putain qu'est-ce que je fou là ?! ».

Quand j'étais au lycée, cette question je me la posais tout les matins avant d'aller en cours, j'avais autant de motivation à aller en cours que le concombre de mer est un animal actif... J'avais un mal fou à me lever, un mal fou à me motiver à bosser, un mal fou à ne pas m'endormir en cours, bref j'en avais marre et pensais « vivement que j'en finisse de tout ça ». J'arrivais toujours en retard en cours, et outre le fait que j'ai vraiment du mal avec le matin (le matin est mon pire ennemi) ça traduisait vraiment un manque de motivation total.

Quand j'ai débarqué à l'IUT, je me suis senti bien, déjà être enfin indépendante ça soulage. Y'a pas à dire, il y en a qui disent que c'est dur au début d'être loin de ses parents, que c'est un déchirement. Moi tout de suite ça été un énorme soulagement. Faut dire aussi que depuis que j'ai 15 ans je veux me barrer de chez moi, c'est en quelque sorte un rêve d'ado qui se réalise.

Ah c'était beau le début, quand j'étais totalement sous le charme de ma nouvelle vie étudiante, ça m'a rappelé mon entrée au lycée ce gain d'indépendance. La seule indépendance que j'ai à gagner maintenant, c'est l'indépendance financière, tout de suite c'est moins cool, et ça va me prendre encore un petit bout de temps.

Bref, je disais donc, « qu'est-ce que je fou ici ?! » et bah aux milieu de cette première année d'IUT j'ai commencé à me poser la question. Pourtant j'étais persuadée d'avoir enfin atterrit dans des études qui me plaisait, j'ai été admise à l'IUT alors que j'avais une croix dessus, j'étais persuadée que jamais je serais admise, j'étais résigné. Et puis je voulais faire graphiste, laisser mon esprit artistique s'exprimer et crever de faim s'il le faut (c'est beau d'être jeune et insouciant). Bref je pensais en avoir fini avec les études générale ou on passe notre temps à étudier des trucs qui ne nous servirons jamais. L'IUT c'est plus spécialisé, je pensais qu'enfin j’étudierais des choses qui me seraient utiles dans ma vie professionnelle. Et puis j'ai cru un instant que je pourrais devenir éditrice, un des rêves que je poursuivais depuis pas mal de temps.

Au final l'IUT c'est spécialisé, oui d'accord, mais combien de matière qui me servirons pour combien de truc qui n'ont rien à voir avec le schmilblik ? Okay, le droit, l'éco, la socio, c'est super intéressant (surtout la socio) mais quand on a un emplois du temps de 40h de cours/semaine, on aimerait parfois se passer du superflu. 40H de cours semaine et des rapports à gogo, c'est un rythme qui use, qui use beaucoup. Et puis y'a beaucoup de désillusion, éditrice je veux plus faire, bibliothécaire et 35h semaine c'est peut être mieux.

Ça casse un peu mes rêves, je vais être bibliothécaire, je vais faire de l'indexation et du catalogage, la chose la plus passionnante de la terre (ironie, oh ironie ma douce amie), pour le restant de mes jours. Bref, moi qui avait comme objectif de vie de trouver un boulot pour lequel j'aurais l'envie de me lever tout les matins (vu mon problème sérieux avec le matin ça me semble impératif). Je voulais pas voir un boulot ou tout les matins je me dise « vivement la retraite ». Bref je voulais un boulot qui me plaise et je me retrouve avec la perspective d'un boulot monotone, et considéré comme ennuyeux et soporifique par la plupart des gens. Et encore, ça c'est si je réussi à avoir mon IUT...

Parce que c'est pas gagné, j'ai eu mon premier semestre, j'ai crié au miracle. Le deuxième semestre je l'ai encore plus foiré que le premier, et j'ai pas l'impression de me tourner les pouces. A moins que Dieu m'adore ou que je passe un pacte avec le diable je ne vois pas trop comment je pourrais avoir mon deuxième semestre. Enfin si, il y a une porte de sortie, tous les travaux de groupe, car j'ai beau être pas très doué, je ne suis pas idiote, je sais bien m'entourer. Résultat, si j'ai mon deuxième semestre, ça sera grâce aux autres...

Et là je me demande donc « qu'est-ce que je fiche là bordel ?! ». Mais oui, qu'est-ce que je fiche dans cet IUT ou je meurs chaque jours à la tache ? J'ai perdu ma motivation, j'arrive tout les jours en retards, et plus ça va pire c'est, ça passe de 5 min à 10, de 10 min à ¼ d'heure. Peut être que quand j'atteindrais la ½ heure de retard je viendrais plus. Je ne sais plus vraiment ce que je fais ici, je ne sais pas comment je pourrais avoir mon DUT. Je suis carrément à la ramasse, j'ai pas le niveau, à chaque rapport à rendre j'ai l'impression suicider mon cerveau. Plus ça va plus je reprends mes vieille habitude de lycéenne, je pense qu'à une chose, c'est partir. Et si je pars pas c'est qu'il y a plein de gens avec qui je passe de super moment. Bien sûr je vais faire ma deuxième année, mais je sais que c'est pas pour les bonnes raisons.

La première est que je me suis engagée dans une collocation pour cette deuxième année à un moment ou je croyais encore qu'il serait possible d'avoir mon DUT (avant que mon espoir se jette du haut d'un immeuble pendant la rédaction du rapport d'ASB, suivit de près par ma motivation).

La deuxième c'est que y'a quand même un paquet de gens auxquels je tiens là bas. Et je sais que déjà après le DUT ça sera difficile de se revoir, alors si je pars avant la fin, ça sera encore pire.

Et la troisième c'est que je vois pas quoi faire d'autre, partir en Licence de lettre ? Tout ce qui est étude d'Art j'ai laisser tombé, j'ai réaliser en passant le bac d'art plastique et le concourt de l'ESCIN que j'étais pas au niveau. Et puis à l'IUT je me suis rendu compte que la communication, c'est pas trop mon truc, alors graphiste non... Et en quittant le domicile familiale je me suis aussi rendu compte que même si les seuls trucs que j'achète c'est de la bouffe et des livres, fallait quand même une somme assez importante pour subvenir à mes besoins, alors artiste qui crève la dalle non plus.

Plus ça va, plus les possibilités diminue. Depuis que j'ai quitté la S je me suis fermé toute les portes du domaine scientifique. Il reste pas mal de chose tout de même, je pourrais me réorienter. Mais si on enlève les langues le sport, et l'informatique, ou je suis inapte, l'économie et le droit et le commerce qui ne m’intéresse absolument pas. On enlève aussi tout ce qui comporte des maths, gestion par exemple.

Psy, Philo, Théologie, Histoire, Géographie, Art, ça m’intéresse bien mais on laisse tomber, je veux pas être prof et je veux quand même trouver un boulot pas crever la dalle. Il reste quoi après ? Pas grand chose en fait : Communication et Lettres.

J'ai l'impression d'un vrai retour à zéro, la question « mais qu'est-ce que je vais faire de ma vie ?! » me reviens en pleine poire alors que je pensais enfin y avoir répondu. Je crois que je vais finir bibliothécaire, mais je sais pas si ça va me plaire. J'ai peur de finir mes études, de commencer à bosser et de me rendre compte que c'est pas du tout ce que je voulais faire. Mais j'en ai marre des études, je voudrais bosser tout de suite. Et je voudrais recommencer à écrire et partir loin. Et je sais plus quoi faire


http://dorine.cowblog.fr/images/Maviepassionante/avatar2009.jpg
(vieil avatar facebook qui date de 2009)

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

17 coups de crayons

Par maud96 le Dimanche 26 juin 2011 à 19:50
La première année et son "éventail" de matières disparates, c'est partout dans les universités (france ou ailleurs). Normalement, en 2ème année, tu devrais avoir de plus en plus de matières proches de ton choix. Je te souhaite la réussite pour le passage en 2ème année...
Quant à la question : qu'est-ce que je ferai comme métier ... je crois que cela tient plus aux opportunités qui se présentent qu'aux études...
Ceci dit, je trouve que "bibliothécaire" ou "animateur" en Médiathèque est aussi un beau métier, où beaucoup de choses (accueil d'écoles sur thème, animation musicale, etc...) peuvent se faire... En tout cas, j'admire beaucoup l'inventivité de la médiathèque de Lyon 8) quand je reviens en vacances.
Par LN le Dimanche 26 juin 2011 à 22:14
Tu sais quoi ? Tu me fais un peu penser à moi-même. Quand j'ai eu mon bac, il y a de ça 7 longues années (déjà) je pensais que ma voie était toute tracée : je voulais être prof d'histoire en fac. Au final, je viens d'avoir ma licence InfoCom, à Nantes (que je te recommande plutôt qu'une licence de Lettres, soit dit en passant) et je continue en master, je m'éclate (même si certains cours sont totalement inutile évidemment).

Ce que je veux te dire par là, c'est que ne pas avoir une voie toute tracée n'est pas un défaut, d'ailleurs les recruteurs aiment plutôt ça en général ;)
Par custom essays le Samedi 3 septembre 2011 à 13:51
Vous aimez les question éternelles je vois
Par resume le Mardi 20 mars 2012 à 10:31
Also it's very important to make a good illustration in your posts. They should be attractive.
Par http://www.prosignal-auteuil.fr le Mardi 26 mai 2015 à 9:14
Et merci LN, je me demandais justement ce que tu devenais ^^. Félicitation pour ta licence, bon courage pour le master !
Par http://www.edoardosiravo.it le Lundi 3 août 2015 à 9:14
Tu continue à Nantes ? Tu fais le « Parcours Rédacteur et concepteur de contenu multimédia » ? Bonne continuation en tout cas :)
Par http://www.nettoyage-toulouse-31 le Lundi 17 août 2015 à 4:11
En attendant je vous met quelque gribouillages que j'ai fait avec mon petit petit frangin (que j'ai scanné y'a deux semaines avant que ça bug)
Par http://www.gazelle-nikeblazer.fr le Mercredi 23 septembre 2015 à 9:03
Et merci LN, je me demandais justement ce que tu devenais ^^. Félicitation pour ta licence, bon courage pour le master ! La communication ça a des bon côté, j'aime beaucoup la théorie ou l'histoire de la communication et la communication politique
Par http://www.remynovation.fr le Samedi 10 octobre 2015 à 4:27
Oh merci de me prévenir! Faut absolument que je remette des liens valides! Là je peux pas au boulot mais je le ferais^
Par hollister pas cher le Vendredi 20 novembre 2015 à 3:22
Oh merci de me prévenir! Faut absolument que je remette des liens valides! Là je peux pas au boulot mais je le ferais^^
Par http://www.vandevinkenburcht.nl le Lundi 18 janvier 2016 à 7:36
et oui cette chanson est sublime^^
Par http://www.fadserigraphie.fr le Samedi 23 janvier 2016 à 7:24
Faut absolument que je remette des liens valides!
Par http://www.monte-escalier-info.fr le Jeudi 10 mars 2016 à 7:05
Souvent je lis mon blog à l'envers, je commence par la fin pour finir par le présent.
Par http://www.jumpeo.fr le Mercredi 11 mai 2016 à 3:17
J'ai l'impression que tout d'un coup j'ai voulu m'attaquer à un truc trop énorme pour moi, de pas être à la hauteur.
Par http://www.maladies-chroniques.fr le Jeudi 26 mai 2016 à 3:27
et de préférence quand y'a du rock en bruit de fond.
Par http://www.cubanacan.fr le Mercredi 10 août 2016 à 3:11
D'oublier aucun de tout ces beaux moments.
Par Louboutin Pas Cher le Mercredi 7 septembre 2016 à 9:10
Un flot d'image me revienne en mémoire, devant mes yeux défile ces deux années yonnaises.
 

T'as quelque chose à dire, ou tu veux raconter ta vie ? Vas s'y je t'en prie









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://dorine.cowblog.fr/trackback/3118534

 

<< Retour vers le futur | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Machine à remonter le temps >>

Créer un podcast