Dorine

Il était une fois mon blog

Mercredi 30 juillet 2008 à 12:58

Je passe mon temps à parler de moi, à raconter ma vie, j'écris pour vider ma tête et publie pour être entendue. Se serais mentir que de dire que tout ce que j'écris ici j'espère bien que persone ne le lira. Cela peut paraître étrange de vouloir ainsi se mettre à nu, raconter sa vie, mais moi ça me donne l'illusion que l'on m'écoute, l'illusion d'être importante et entendu. Ce n'est qu'une illusion, que du vent, dans le fond je le sais bien, mais ça coute moins cher d'exposer sa vie au yeux du monde que de la raconter à un psy, et puis je l'ai souvent dit, si je n'écris pas j'explose.

Alors tant qu'a faire, autant expliquer moi, qui je suis en vrai, baisser ma garde et montrer mes peurs et mes faiblesses.

Je veux être unique, être original me demarquer du groupe. Oh, je ne veux pas être sous les projecteurs je suis bien trop timide pour ça, je ne veux pas être célébre, je veux juste exister à part entière sortir du groupe de la masse, ne pas être comme tout le monde, qu'on ne me confonde pas avec le reste de la population, qu'on se souvienne de moi.

Alors je suis ce qu'on peut appeler une original, mais tout ce que je suis, tout mon moi, je le remet en cause sans cesse.

Avoir l'impression d'être un clone est désagréable, c'est avoir été créé par quelqu'un à son identique, mais pas que physiquement, mentalement aussi.

Mais au fond que somme nous ?

Nos parents nous crée physiquement, ça tout le monde l'avait compris, mais mentalement aussi, qu'est ce que l'éducation  à part la formation mental d'un être humain.

Je ne suis pas original, je suis comme ma mère lorsqu'elle avait mon age.

Je ne suis pas unique, je suis son clone mental.

J'ai sans cesse l'impresion d'avoir été entierement crée par elle, entièrement comme si j'avais été manipulée.

Par exemple mon style de fringue, en 5eme j'ai voulu commencer à m'habiller à la mode, elle n'aimait pas ça mais ne me l'a jamais dit à l'époque, docilement elle à acheter des fringue qu'elle trouvait horrible mais ne s'y est jamais opposé "c'était le meilleur moyen pour que ça te passe rapidement, si je m'y étais opposé tu aurais continuer à t'habiller comme ça pour me faire chier", m'a t'elle dit il n'y a pas longtemps. Oui en faite elle à fait ce qu'elle voulait de moi, maintenant le style de fringue que j'ai lui convient.

Tout ce que j'aime sors directement de l'éducation qu'elle ma donner, le gout de la lecture, le style de musique, et même l'écriture, tout ça c'est elle.

Qui suis-je donc si tous ça ce n'est pas moi ?

Oui parce que mon oxygène, mon mode de survit, elle, c'est elle qui me l'a inculqué, elle bien avant moi que je sois là elle rêvait d'écrire un bouqui,, et quand j'étais petite et que j'inventais des histoires elle les notait dans un cahier rouge, un cahier d'école que j'ai toujours ou je faisais des dessins à côtés pour illiustrer.

Qui suis-je ? Rien d'autre qu'une création manipulé, un clone, une créature crée comme un golem et qui obéit sagement à son maitre, mais qui à soif de liberté. Mais ma liberté elle sort de mon stylo et je ne fais que m'enfermer encore et obéïr à ma créatrice.

Je ne veux pas réaliser son rêve, je ne veux pas être ce qu'elle voulait que je sois. Je veux exister moi, et être ce que je veux, pas juste le fruit de sa création.

C'est jsute une crise d'édolessance, essayer de couper le cordon et se détacher de l'emprise de ses parents, je le sais bien tout ça, mais alors...

J'aime les BD et les mangas juste parce qu'elle deteste ça ?

Je porte des sarouelles juste parce qu'elle n'aime pas ça ?

J'ai essayer de faire une 1ere S parce qu'elle n'aimait pas les Sciences et qu'elle même à fait l'equivalent du Es ? (et en plus j'ai échoué lamentablement).

Et je suis bi parce que c'est ce qu'elle ne voudrait absolument pas ?

Qui suis-je alors si tout ça c'est toujours elle, mais indirectement, qui le régit ?

Juste un resultat de ce qu'elle a créé, et tout ce que j'aime, tout ce que je deteste ? Du vent ?

Ce que je voudrais c'est être moi, sans question, sans elle derrière.

Je ne veux pas être ce qu'elle veux que je sois.

Mais si je suis tout ce qu'elle ne veux pas que je sois, au final c'est toujours elle qui maitrise ma vie.

Lorsque je dis que je déteste ma mère, c'est cela que je déteste, cette impression d'être entièrement dirigée, manipulé par elle.

Ainsi je ne peux pas me passer d'écrire, mais je ne lui dis pas que j'écris, je ne veux pas avoir à subir les "comme moi à toi age" parce que les comme moi à ton age ça veux dire impliciement tu vas finir comme moi, et c'est ce que je ne veux surtout pas, être comme elle.

Et les "finalements si t'avais ES dès le début, mais juste parce que tu ne voulais pas faire comme moi".

J'aimais la physique-chimie, elle detestait ça, j'en suis dégoutée.

Où est la vérité ? J'aimais ça pour ne pas être comme elle et je me suis lamentablement ramasser et contrainte à admettre qu'ill allait falloir que je fasse comme elle ou bien j'ai suivi mon bonhome de chemin comme je l'entendais et je me suis un peu plantée. Et si j'étais juste un peu parano, totalement dérangé, folle tu simplement.

Folle au point de ne pas savoir qui suis-je ?

Mais ne serais-ce pas elle qui serais folle, folle de répété sans arrêt que tout ce que je fais c'est pour la faire chier, ou alors me comparer à elle sans arrêt ? Et si c'était juste elle qui me rendait folle ? 

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

2 coups de crayons

Lundi 28 juillet 2008 à 15:33

Il y a des jours ou on se reveil, la tête pleine de rêve, et puis la reélité nous arrive brutalment en pleine face. Et plus les rêves sont beau plus la réalité fait mal.

Quand on fait un cauchemar la réalité retrouvée est belle et rassurante, mais quand le rêve est beau, qu'est-ce qu'elle est laide.

" Quand la réalité se heurte à la fiction, les rêves n'ont pas d'airbag" la phrase est de Maliki, quoi de plus vrai ?

Je vis dans un rêve perpetuelle, je m'échape de la vrai vie. J'ai tout mes pieds qui touche plus terre, la phrase n'est pas de moi mais de la rue kétanou, et elle est bien vrai.

Mon seul plaisir est d'écrire, j'y passe tout mon temps, ma vie, je m'echappe de la vie, je fuis la réalité.

J'essais d'écrire de belle histoire mais je n'ai aucun talent, j'essais de raconter tout ce que je ressens mais c'est si mal écrit et personne ne m'écoute, qui en a quelque chose à faire de ce que je vis ?

Je ne suis pas une star, je ne suis pas une étoile, et pourtant je pacours le ciel, le pays des rêves sans metre un pied à terre, je suis pas une étoile fillante, je suis une étoile fuyante.

Mais vie n'est qu'un songe, rêver dormir, mais dormir, mourir qu'elle difference ?

Mourir, dormir, Rien de plus; terminer par du sommeil.

Dormir, rêver peut-être.

Je suis Petite-Rêveuse, une petite fille qui ne veux pas grandir, une petite fille qui a peur de tout, peur de la vie, peur de vivre, peur de grandir, peur de en plus rêver. Je suis une petite fille qui rêve pour fuir toutes les questions de la vie, qui rêve pour fuir la vie.

Alors mourir, dormir ? Ou peut être revenir à la vie et quitter le rêve, réssussiter ou juste revenir.

Mettre au moins un pied sur deux au sol.

Revenir, quitter le rêve, revivre.

Rêver ou ne pas rêver ?

Rêver ou vivre ?

Dormir ou vivre ?

Dormir et mourir...

Rêver ou ne pas rêver, là est la véritable question.

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

Aucun coup de crayon

Lundi 28 juillet 2008 à 14:49

Tout n'est rien d'autre qu'un absolue.

Il est impossible, pas absolument impossible mais presque, impossible qu'une chose soit absolue.

Comme avoir absoluement raison, avoir raison sur tout jusqu'au moidre détail, c'est assez rare.

Etre absolument contre, il y a forcement une infime chose dans ce quelque-chose-pourquoi-on-est-contre contre lequel on n'est pas contre (ouh la ^^).

Bref il y a toujours au moin une infime partie qui transforme l'absoule en presque, mais pas toujours, puisque rien n'est absolue, presque toujours.

Mais une chose absolue n'a jamais rien de bon au final.

Etre absolument gentil veux dire ne pas savoir être méchant quand il le faut et c'est assez problématique.

Etre absolument franc, veux dire ne jamais mentir même lorsque cela est necessaire.

L'absolue n'a jamais rien de bon.

Sauf peut être le bonheur absolue quoique cela est souvent une expression, ou alors il ne dure pas longtemps. Du genre le bonheur absolue, vous rentrez chez vous avec un livre que vous attendiez depuis longtemps de pouvoir le lire, vous vous installez dans votre chambre tranquilement pour commencer la lecture, et c'est à ce moment que votre frère choisi de commencer à réviser ses cours de flutes et ponctuer ainsi votre agréable lecture de fausses notes. Juste avant que votre petit frère se mette à jouer, c'était le bonheur absolue, il n'a pas durer longtemps mais il était absolue, enfin question de point de vue.

Bref l'absolue n'a rien de bon ou alors il n'est pas durable, le tout c'est à peu près la même chose.

Ainsi être comme tout le monde c'est en faite n'être personne en particulier.

Vouloir tout, c'est être incapable de faire un choix.

Tout aimer, ça revient à n'aimer rien en particulier, bref n'avoir aucun gout puisque qu'au final on n'aime ni ne deteste rien.

Le choix c'est donc en fait le contraire du tout ou du rien, de l'absolue.

C'est exactement ça la vie, un choix.

Par exemple pour l'orientation on choisit ce qu'on aime la plupart du temps ou ce en quoi on est le meilleur. Mais si on aime tout, et si on a des notes moyennes, basses, bonnes en tout , que choisir ?

L'absolue n'a décidement rien de bon car le chois s'impose, on ne peux pas tout faire.

Et c'est le choix qui regit alors toute notre vie, bien sûre une fois encore il n'y a rien d'absolue, j'oubliais de préciser presque toute.

Le choix c'est renoncer au tout, encore faux t'il le vouloir.

Et c'est la mon grand problème je voudrais tout vivre, tout voir, tout faire, tout être, et ne rien choisir, mais qu'on dise "quand on veut on peut", cela demeure impossible, et une fis n'est pas coutume, absolument impossible, et l'absolue est pour une fois totalement exacte, peut être parce qu'il s'oppose à un autre absolue.

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

Lundi 28 juillet 2008 à 14:27

Si j'étais belle je serais actrice

Si j'étais intelligente je serais une grande scientifique

Si j'étais douée je serais dessinatrice

Si j'avais du talent je serais écrivain

Si j'étais grande je serais moins petite et moins frustrée

Si j'étais moins paresseuse je ne serais pas grosse

Si j'étais très riche j'aurais tout les livres, CD et film que je veux

Si j'étais courageuse je n'aurais pas autant de projet innachevé

Si je n'étais pas aussi faignante je jouerais bien du piano

Si je courrais vite, je partirais loins

Si j'étais moins tordu je passerais pas mon temps à lire et écrire des choses pas net.

Si j'avais un quelconque talent je serais artiste

Si j'étais adroite je serais voleuse

Si j'étais serieuse je passerais en terminale

Si je passais moins de temps à rêver et plus à bosser je reussirais mieux ma vie

Si j'étais maitre du monde j'aurais tout ce que je veux et le reste du monde aussi

Si j'étais dieu je mettrais le diable à l'effigie de Mc Donald

Et si j'étais heureuse... Qu'aurais de plus que ce que j'ai déjà ?

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

2 coups de crayons

Lundi 28 juillet 2008 à 14:09

Mon premier festival, héhé enfin !

C'était vraiment super, quoique un peu humide, mais géniale tout de même !

Et puis j'ai vue Micky Green en chair et en os (et de très loin, mais bon).

et j'ai entendu Oh en Live ! (vraiment encore mieux qu'a la télé, déjà que j'édore le clip en vrai c'est vraiment génialisimement merveilleux !).

En tout cas le concer de Micky Green était d'enfer,du coup je regrette pas d'avoir pris la flotte et je veux la même guitare qu'elle (elle en a une rose avec Hello Kittie !).

Le reste était bien aussi, mais pas au point de venir juste pour ça surtout sous la pluie (de toute façon j'étais venu juste pour voir Micky Green).

Bref c'était géniale, et plutôt bien organiser niveau concert, les concerts n'empiètaient les uns sur les autres et ça s'enchainait bien, y'avait même pas besoin d'attendre entre deux, même si passer d'une scène à l'autre dans la gadou ça devient de l'aventure.

Mais par contre niveau ravittallement c'était pas ça ! Non content d'avoir fouillé nos sacs à l'entrée pour voir si apportait pas de quoi se ravitaillé (c'est vrai que pou certain ça veux juste dire se bourreer la gueule). Il fallait changer nos euros en éléphant, et à un 1€10 l'éléphant c'était pas donner.

Alors j'ai pris un swandich chipo à 3 éléphant, déjà c'est pas donné et en plus la nana me l'a aspergé de moutarde, c'était imbouffable telement ça arrachait la gueule. Et après j'ai eu le droit à 25 cl de coca pour 2 éléphants, en gros j'ai eu le droit à un verre de coca au prix de la bouteille, pas mal non ?

Donc je pense qu'au prochain festival j'apporte une bouteille d'eau (en essayant de ne pas me faire choper) et je mange avant.

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

2 coups de crayons

Samedi 19 juillet 2008 à 12:26

Et oui déjà un ans, ça passe vite mine de rien...

Mon blog souffle sa première bougie, ça se fête non ?

Pour l'occasion j'ai fait un super montage (oui j'ai que ça à faire)

En un ans j'ai fais pas mal de chose quand même, je me suis essayé au dessin, j'ai pris des cours de karaté, j'ai foiré ma 1ere S (c'est ce qui m'a pris ler plus de temps), j'ai lu beaucoup beaucoup beaucoup de manga, j'ai lu beaucoup beaucoup de BD, et puis pas mal de roman aussi quand même, et je suis devenu total intox au fanfic.

Quoi d'autre, et bien j'ai pas mal écrit quand même et pas que sur mon blog, pas mal de fanfic, même si mon projet d'une par semaine pour 52 saveur est tombé à l'eau, et j'ai même reussi à écrire une nouvelle.

Bref à force de beaucoup écrire et bien je tape plus vite et sans même regarder le clavier, et puis j'ai fais un peu de progrès en orthographe, au départ quand j'écrivais sur word, la page était rempli de mot souligné en rouge, alors que maintenant y'a plus que 2 ou 3, ça veux peut être dire aussi que j'utilise des mots plus compliqué ou que word corrige maintenant automatiquement mes fautes (c'est un peu vrai, vu que j'oublie souvent dans des mots de doubler des consones, il le fait tout seul).

Je sui tombée amoureuse, et ça faisait quand même un bout de temps que ça m'étais pas arrivé (plus d'un ans)

Et le meilheur c'est quand même que je me suis fait des amis, au karaté, à la danse africaine, et puis surtout j'ai trouvé une fille plus déjantée que moi et on est devenu super copine et un mec géniale qui est devenu mon meilleur ami. Et on redouble tout les trois notre 1erS d'ailleur (Youpi ^^), et alors que j'étais quand même la seule des trois à ne pas dire que j'allais redoubler dès le premier trimestre, c'est quand même moi qui change de filière (au final je redouble pas, je passe de S à ES ^^).

Donc bref super année mine de rien, mais pour l'année prochaine je jure :

- D'arrêter de dépenser tout mon fric en manga

- De bosser mes cours très serieusement pour bien reussir ma première ES

- M'acheter un ordi à moi (ça veux dire être capable d'économiser un peu)

- Et une palette graphique

- Et peut être une webcam

- Lire plus de roman intelligent (genre je lis que des conneries ^^)

- Arrêter d'avoir une tête de poisson hors de l'eau quand je lis des Yaois

- Arrêter de rire comme une conne derrière mon ordi quand je lis des fanfics

- Arrêter de passer mon temps à lire des chose pas correcte sur internet (en gros lire moins de Yaoi)

- Et pour finir un truc facile, écrire toujours plus ! 

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

Vendredi 11 juillet 2008 à 11:36

Arcticle datant d'hier

En directe de derrière le bar ou je savoure ma maxi-glace, c'est cinq boule de glace praliné recouverte de chantilly avec du coulis caramel et 3 langues de chats, une maxi glace quoi. Ma maxi glace je la prend vers 4h une fois que j'ai terminer tote la plonge, et donc là c'est le cas.

J'en ai encore mal au dos d'avoir transporter des pile d'assiette et des plateaux rempli de verres...

Quoi de neuf depuis une semaine ? Et bien mon Week End à été mouvementé, à peine rentré chez moi jeudi soir j'ai du allé chez ma tante pour garder mes deux cousines le lendemain parce que mon tonton était à l'hopitale. J'ai donc garder mes cousines qui on 1ans et demi et deux mois , et la plus jeune c'est ma fillieule (j'en suis fière !), mon tonton et sorti de l'hopitale le soir et tout et bien qui fini bien après une nuit et une journée chez ma tante. Il faut savoir quand même que chez ma tante, la télé ne marche pas parce que l'antenne est cassé, qu'ils n'ont pas internet, et qu'il n'y a pas de réseau à par debout sur la pointe des pieds en haut du tobogan au fond du jardin, et encore, Emilie vous le confirmera, on entend rien quand on appel. Alors bien que mes cousines soit trop chou, ça fait quand même du bien de sortir de ce trou moyenageux, parce que pendant l'heur de la sieste y'a pas à dire je m'ennuyais ferme, surtout que dans ma précipitation j'avais oublié de prendre mes bouquins.

Quoi d'autre dimanche j'ai fait de l'accrobranche avec toute ma famille pour l'anniversaire de mon frère qui vient de fêter ses 13 ans, et monter son entrée dans l'adolescence par une aptitude de plus en plus accru à me faire chier. Bref l'accrobranche c'était géniale, bien que j'ai encore des courbature, et sinon le point positif c'est que mon frère à eu toutes les BD de Naheulbeuk pour son anniv et que j'ai pu les lire d'ailleur je lui en ai offert deux, ce qui n'a pas manquer d'alleger mon porte monnaie et ne l'a pas empeché d'être toujours aussi désagréable.

Sinon à part ça, ma marraine à passer deux jours chez moi, je suis d'ailleur un peu dégouté d'avoir bosser toute la journée et de ne pas avoir pu la voir plus. Ma marraine elle a 41 ans et elle reprend ses études, elle était prof d'économie en université, et maintenant elle étudie la psycho (je vous l'accorde ça n'a aucun rapport). Donc on a parler de psychose et de nevrose, j'en ai donc conclu que je n'étais pas psycotique étant donné que j'arrive encore à faire la différence entre l'imagination et le réel, enfin pour l'instant...

Sinon côté lecture, j'ai commencé Une Rose au paradi dimanche soir et je l'ai fini mardir, mercredi j'ai relu le tomes un des orphelins baudelaire et aujourd'hui les deux suivant, et demain je lis le 4,  5 et 6 ^^. Donc tout ça pour dire que je relis les désastreuse aventure des orphelins baudelaire, le deuxième tomes portes d'ailleurs des marques de ma lectures, la tranche du livre est verte, ce qui vient de mon sac que j'avais en 5eme et qui avait une forte tendance à déteindre sur mes livres et cahier quand il pleuvait, c'est ce qui a définitevement coloré mes cours de physique de 5eme. Donc je disais, je relis les orphelins baudelaire parce que mon frère à reçu le treizieme et dernier tomes pour son anniversaire et que l'interet de lire un 13eme tomes quand on ne se souvient plus trop des 12 premiers est un peu nul. C'est marrant je trouve de relire un livre qu'on à bien aimé, on se souvient en gros de ce qui se passe, mais pas des détail, du coup on y fait beaucoup plus attention, surtout quand on à lu le livre à toute vitesse parce qu'on était pressée de savoir la fin.

Je citerais deux phrase qui m'ont bien plus et dont j'avais totalement oublié l'existence : Lorsqu'on est allergique à une chose mieux vaut éviter de fourrer cette chose dans sa bouche, surtout en cas d'allergie aux chats.

Et ensuite une phrase dit par Klaus : Vous êtes borgne des deux yeux ?

Et donc pour conclure mon objectif c'est de relire les 12 premiers tomes des désastreuse des orphelins baudelaire pendant que mon frère lit le 13eme, c'est dingue comme je lis beaucoup en ce moment, comme si je passais une partie de mon après-midi à m'ennuyer derrière un bar...

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

Aucun coup de crayon

Mercredi 9 juillet 2008 à 19:05

arcticle datant d'hier

Et encore un bouquin lu en trois jours ^^

Une rose au paradie, c'est l'histoire d'une femme qui tombe amoureuse d'un Mr Jonas, et elle devient Mme Jonas et enceinte de jumeaux, un garçon et une fille qui s'apellerons Jim et Jif. Après on aprend que son Jonas il s'appelle Henri, et que Mme Jonas, la première moitier du bouquin passé, s'appelle Lucie. Et puis vient la fin du monde orchestré par un Mr Gé, qui par son action sauve en faite la terre, parce que, je vous explique la situation, les humains on fabrique plein de bombe ultra destructrice et le lendemain il y aura tellement de bombe que la terre menacerais d'être détruite si elle explosait (en sachant que si une explose elle fait exploser toute les autres). Donc du coup Mr Gé décide de sauver la terre et de tuer tout le monde après avoir reuni dans une arche un échantillon de chaque espèce animal et végétale et Mr et Mme Jonas.

Amour, fin du monde et puis de belle scène de sexe, c'est bien un Barjavel.

Bref, je vais pas raconter la fin, mais c'est géniale !

Bordel rangé dans : Lectures en tout genre

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

Lundi 7 juillet 2008 à 19:18

Les Fourmis ~> Bernard Werber

C'est un livre passionant, le genre dont dans  lequelle on plonge et on ne pense plus qu'a ça.

C'est l'histoire d'un mec qui s'appelle Jonathan qui est marrié à une fille Lucie et à un fils Nathan, jusque là tout semble normal, ils hérite d'un apparte de la part d'un grand oncle, Edmond , un savant bizare, le genre un peu savant dont Jonathan n'a qu'un souvenir, il lui faisait faire l'avion quand il était gosse et comme il était, et est toujours, un grand peureux, il lui avait pisser dessus tellement il était mort de trouille. Edmond, qui apparement ressemble un peu à un savant fou, mais bon la frontière entre le génie pure et la folie est si mince, donc le Edmond il a laissé seulement une lettre en plus de son testament, et cette lettre dis juste qu'il est interdit d'aller à la cave. Bien sûr ils vont finir par y aller, et ce qui est d'ailleur curieux c'est aucun d'eux n'en ressort, c'est le grand mystère du roman, qu'est-ce qu'il y a donc dans cette fichu cave ?

Et comment faire 4 triangles équilatéraux avec 6 allumettes ? Apparament les deux questions sont liée, et la réponse vient presque en même temps.

Comment faire quatre triangles equilateraux avec 6 allumettes, à chaque fois je me disais que j'essairais le lendemain, mais quand on lit un bouquin en trois jours y'a pas beaucoup de demain , donc du coup je me suis retrouver juste la page avant qu'il ne donne la réponse à jouer avec des allumettes pour trouver la solution. L'indice c'est qu'il faut penser autrement, j'ai un peu joué et trouver quelque chose, pour faire quatre triangles ils suffit de faire un carré avec 4 allumettes et avec les deux autres faire les diagonale, ça fait quatre triangles, ils ne sont pas équilatéraux mais ça peux s'arranger. Il suffit de faire un carré d'une demie allumette de côté au lieu d'une entière et ils sont équilatéraux

Mais en faite c'est pas ça, je vous laisse chercher la véritable réponse...

En tout cas Les fourmis est un livre géniale ! Je n'aurais jamais pensé que le point de vue d'une fourmis serait aussir interessant !

Bordel rangé dans : Lectures en tout genre

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

Lundi 7 juillet 2008 à 18:42

arcticle datant de jeudi 3 juillet

ça va faire quatre jours que je bosse, j'ai empoché mon salaire de la semaine hier, histoire de pouvoir me payer la sortie à la pizzeria avec une bonne partie de mon groupe de karaté. On s'est bien éclatée, tout au long de l'année et hier aussi. On aller à Ze Wordl avec Issany qu'on avait croisé en route Alexandre devait nous payer un coup, on a attendu 1/4 d'heure 20 minutes et comme personne ne venait nous servir on est parti à la pizzeria. Damien nous a appris sa technique pour piquer des verres dans les bars et les restau, après on à dessiner Jean, notre prof (c'était plus ou moins reussi ^^) et on à tous signer sur le dos d'un set de table, et pour finir Damien et Anaïs se sont foutu du chocolat partout, et aussi sur la nappe, les murs, et j'en passe, je suis vraiment désolée pour la serveuse qui a dut nous supporter durant la soirée et nettoyer tout ça. Mais bon c'était une super soirée ^^ !

Je disais donc, ça va faire 4 jours que je bosse comme serveuse dans le restaurant de mon papa pour le troisième été, je recroise des têtes connu et retrouve le restau qui m'est désormais familier. La première année je n'avait bosser qu'une semaine et la serveuse habituelle était là, l'année dernière j'avais bosser deux semaine pendant qu'elle était en congé. Mais cette année je bosse tout le mois de juillet avec un serveur débutant, et on est pas trop de deux.

C'est usant mais ça paye bien, et vu que j'ai 40€ de dette alors que les 40€ de mon argent de poche du mois de juillet y sont déjà passer (vive les soldes ^^) que je dois acheter un cadeau d'anniversaire pour mon frère, pour Emilie et pour Anne-Cécile, que je dois acheter le deuxième tome de Maliki qui est sorti aujourd'hui et le sixième tamara depuis environ 6 mois, Shibuya Love Hotel depuis 2 mois et tout un tas d'autre bouquin, enfin bref un peu d'argent ne fait pas grand mal !

Il est 10h30 et là je suis en train de prendre mon petit-déj derrière le bar, c'est ma pause du matin, j'ai passé le balais, la serpillère, refait les tables, et noté les plats et dessert du jour sur les panneaux, il me reste environs 1/2h de pause avant de devoir préparer les entrée, couper le pain et préparer les corbeille de pain, et puis vient midi et les premiers client.

Mais j'en suis pas encore là, pour l'instant je prend un grand chocolat chaud dans une tasse minuscule, et une demi douzaine de spéculoos. Je reverse environs toute les 5 minutes du lait et du chocolat dans ma tasse, sur le packet de chocolat en poudre y'a marqué "aide les enfants à bien grandir" ça me fait bien rire, j'ai jamais vu un gosse entrer dans ce restau.

Je bosse que 4 jours par semaine, au départ ça devait être le lundi mardi jeudi vendredi, mais comme mon papa ouvre depuis peu son restau le vendredi et samedi soir, il ne peut pas me ramener donc du coup je bosse pas le vendredi et à la place je bosse le mercredi. Donc demain je suis en Week End, youpi ! Drôlement fatiguante ces vacances !

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

<< Retour vers le futur | 1 | 2 | Machine à remonter le temps >>

Créer un podcast