Dorine

Il était une fois mon blog

Samedi 19 janvier 2008 à 19:03

Arcticle datant du 17/01/08

Le Bac blanc a eu lieu mardi , tout comme le brevet blanc , il y'a deux ans de ça , le mardi 17 janvier 2006 , je m'en souviens . On avait commencé par les maths le matin puis l'histoire l'après midi , et au milieu entre 12h20 et 12h30 , je réalise que je suis bi . J'aime Manon , je ne sais pas depuis combien de temps , je ne sais pas encore pour combien de temps et je ne suis même pas encore sûr que je l'aime ...

Si j'avais su que je l'aimerais si longtemps et sans rien en retour . Car à l'époque même si elle est folle amoureuse de Maurane , je reste persuadé que vu combien je l'aime c'est forcement réciproque ...

A 12h30 il y a deux ans , je revisais une dernière fois l'histoire à la dernière minutes , l'épreuve commençant à 13h tapante en salle 12 ...

A 13h , aujourd'hui , j'étais en histoire , drôle de cohencidence , on viens de commencer la 1er guerre mondiale , le sujet que j'ai eu ce jour là ... Je suis totalement perdu dans mes souvenirs , j'ai l'impression d'être revenu en 3eme , avec bizarement Virgile assit à côté de moi alors qu'il était quelque rangé plus loin .

Les cours d'histoire avec Mr Nespoulous , Boucle d'or dans le fond de la classe , les chaussettes Betty Boop du prof , Lauriane assise à côté de moi qui se moque des moustaches du prof ... Tout ça me reviens en mémoire et me summerge totalement , la place à côté de la fenêtre , 1er rang pour le brevet blanc , 2eme pour les cours ... Je me revois au brevet en train de cacher le brouillon ou je viens de dessiner Manon pensivement sans m'en rendre compte , je jette un regard à Valentin qui est à côté , il est concentré sur le brevet , contrairement à moi .

C'est là , en plein brevet blanc que je me rend compte que je l'aime .

Je suis en 3eme en ce moment et pourtant c'est ma prof de seconde qui assure le cour d'histoire , où est Emilie ? La prof distribu les copies "combien êtes vous ? ah oui 31 depuis que Thomas est partie "

A l'évocation de Thomas je ratteris dans le present , je suis en 1ere , même si c'est la même prof qu'en seconde , mais deux ans on passé ...

En deux ans , ai-je changé ? qu'ai-je découvert ? Les mangas , le Yaoi , les fanfics , tout grace à elle .

Tout ce que j'aime c'est grace à elle , c'est après l'avoir rencontrée que je suis devenu Moi .

En 2005 , mes premier vetement de baba cool , je flash sur Eva et commence à me poser des questions . Les grandes vacances arrivent , je pars un mois en Iran , la rentré revient avec une correspondante , ma troisième demarre vite et je rencontre Manon . Grace à elle je découvre les Wriggles et Tryo , je regarde Frida Kahlo et découvre la notion de bisexualité . 2006 arrive et je découvre les mangas et la rue kétanou , c'est par amour pour elle que j'ai ouvert un manga et chercher à me procurer le cd de la rue kétanou , car depuis qu'elle sais que je l'aime , elle est beaucoup plus distante ... Je découvre aussi Naheulbeuk , qui me fera bien rire et ça grace à Emilie . Car oui en seconde je me retrouve dans la classe d'Emilie , elle me fourni des mangas et moi les cd des Wriggles . En 2007 je découvre enfin le Yaoi et les fanfics en érant sur internet alors que j'arrive pas à me concentrer sur quoi que se soit (pour la cause que je viens de me faire piquer mon portable . ) Et ça c'est toujours grace à elle , parce qu'elle en parlait en disant que c'était géniale et que le therme Yaoi je l'ai trouvé sur son blog .

Tout ça pour constater à quel point mon monde tourne autour d'elle , c'est simple , il y a l'avant cette période et l'après , et Manon est pour beaucoup de ces changements .

Bref , même si elle ne m'aime pas et a causé l'un de mes plus grand désépoire amoureux , je lui dois beaucoup ...

                                                                                 Merci Manon

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

Aucun coup de crayon

Vendredi 18 janvier 2008 à 19:01

Arcticle datant du 09/01/08

Je me ballade dans la bibliothéque de laval une pile de BD dans la main quand j'aperçois une paire de jolie jambe vétue de collant verts . Les collants flashi y sont pour quelque chose dans l'histoire , car mon regard n'est pas attiré automatiquement par les jolies gambettes , je ne suis pas perverse à ce point , mon regard ce detourne vers la jeune fille assise là qui lit des magasine . je contemple la beauté inconnue qui n'a pas que les jambes de jolie , et la belle doit se sentir observé parce qu'elle lève la tête de son magasine . Je detourne les yeux de son regard , aussi magnifique qu'elle , et continue mon chemin , tout de fois un peu gènée d'avoir été surprise dans mon contemplement , aussi peu innocent soit-il .

Je vais faire un tour rayon enfants (c'est là qu'il range les mangas) puis n'ayant rien trouver d'autre que ce que j'ai déjà lu , j'emprumpte les BD , la jolie fille hante toujours ma tête . C'est marrant parce que la veille même je critiquais Clémence (une fille de ma classe) son short très cour et ses collants (ils n'étaients pas verts) , je la traitais d'allumeuse à grande jambes (c'est vrai qu'elle a des jambes immenses [non je n'ai pas matté ! en cour d'svt j'ai autre chose de plus interessant à faire (bon d'accord pas forcement plus interressant...)] ) Alors que le short de la jolie fille n'est guère beaucoup plus long , jamais je n'oserais critiquer ...

Je sors de la bibliothéque , en me pressant histoire de ne pas arriver en retard au théatre ...

A 10 mètres à peine devant moi je vois la fille aux collants-verts-flashi-qu'on-voit-de-super-loin . Je reste plantée là , ne sachant direction prendre , j'ai bien envie de suivre la beauté inconnu mais il est 13h50 ,et mon cour de théatre , qui commence à 14h , n'est pas dans la direction que prend la belle fille . Je regarde la fille s'éloigner et quand elle est un peu trop loin pour que je me décide à la suivre , je fonse dans la ruelle en direction du lycée , histoire d'oublier d'essayer d'oublier cette beauté sorti de nulle part ...

J'aime à croire que le magazine qu'elle lisait était un magazine qur les beaux-arts ou sur la litterature , voir le cinema ... Un truque d'artiste quoi !

J'aime à croire qu'elle portait des collants verts flashi pour être originale et pas pour que les garçons louche sur ses jambes .

J'aime à coire que c'est plus une baba cool qu'une alumeuse

J'aime à croire que vu la direction dans laquelle elle allait , elle est passé devant le bar gay avec un petit sourire au lèvres , sachant très bien qu'elle ne pourait pas y entrer vu qu'il ouvre à 14h et qu'il n'était pas encore tout à fait l'heure .

J'aime à croire qu'elle vient tout les mercredi à la bibliothèque et à cette heures là de préférence , et que c'est par pure malchance que je ne l'avais pas encore vu . J'éspère la recroiser la semaine prochaine , et peut-être que là , je la suivrais .

J'arrive au lycée me dirige vers le batiment où on fait du théatre , je passe dans le couloir des courant d'air , je remarque qu'il y à marqué LN sur le mur , et je pense tout de suite à l'auteure de fanfic du même nom . Je poursuis mon chemin et à 13h59 précise je suis le batiment fermé . J'attends , j'attends et 10 bonne minutes plus tard , la prof est enfin arrivée ... y'a pas beaucoup de monde , la prof dit c'est dur de rivaliser avec les soldes , tient oui les soldes , j'avais totalement oublié ... Moi c'est plutôt à cause d'une charmante fille au collant verts que j'ai faillit ne pas venir ...

Une petite demie-heures plus tard Tonny arrive "Y'a que ça comme monde ?! ah ça c'est les soldes "

Quelque minutes après je me retrouve à devoir jouer un couple avec lui ce qui est pour moi pas très évident étant donné que je suis ne suis jmais sorti avec quelqu'un et que du coup je ne sais absolument pas comment jouer . En plus il est très grand alors quans je le regarde dans les yeux je suis à deux doigts du torticolis . "Je sais c'est dûr à imaginer , mais imagien que tu m'aimes , je met un masque , imagine que je suis ton petit copain " Je lance le sourire-qui-evite-de-répondre , d'une j'ai pas de petit copain , et de deux le masque ne suffirait pas . Une vision de Tony en collant vert me traverse l'esprit et du coup je dois combattre un fou rire , ça me fait penser à Pierre qui a reçu des collants pour noël ... J'espère que je la reverais la semaine prochaine la fille aux collants verts , plus le temps passe plus je me dis que si je la revoit , je la suit ...

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

Aucun coup de crayon

Vendredi 18 janvier 2008 à 17:49

Ne me parlez plus de dérivéé , de derive , de tangente ou de tendance

Ne prononcez plus le mot centre , barry-quelque chose ou iso-machin

Ne parlez plus de gravité ni même d'électicité , ni de référentiel de référence où je ne sais quoi

Ne parlez plus de lave en fusion , de volcan de tectonique , nide glucose et de cellule

Ne parlez pas d'équilibre , ça me rappelle les équation , ni de tableau d'avancement encore moins de concentration ,( déconcertant non ?)

Le secong degrès me parais beaucoup moins drôle quand il faut utiliser un discriminant et je préfère mon rubixcube à leurs x au cube , bien que ce soit le premier qui soit appelé casse tête , c'est bien le deuxième qui me fiche mal au crâne .

Alors que mon précedent arcticle s'appelle Essentiel , la prof de maths l'utilise : "la propriété "changement de signe" est essentielle .

Vient le tour du prof de sport "l'échauffement de la colone vertebral est essentiel " .

La prof de physique continue "l'essentiel c'est que ..."

Et même le prof d'svt l'utilise dans son titre de chapitre ...

A me dégouter de ce que j'écris ...

Ps) le début de l'article n'évoquera peut être pas grand chose à certain , mais aux rescapé de premiere S , ça parlera beaucoup

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

Aucun coup de crayon

Mercredi 16 janvier 2008 à 17:04

Selon ma mère je n'ai aucun sens des priorité , comprenez par cela que je passe beaucoup trop de temps sur internet par rapport à celui que je passe à plancher sur mes devoirs de maths ...

Selon ma mère pendant les vacances j'ai fait du n'importe quoi parce qu'après mes cours de maths je passait l'aprèm dehors et ne rentrais chez moi que le soir .

Et pourtant , j'ai jamais fait autant de maths prendants les vacances , 2h le matin et une demie heures le soir , soit un totale de 2h30 par par jour , pas mal non ? Mais avec tout ça j'ai pas fait ma physique-chimie et pas revisé l'ombre de quelque chose pour le bac blanc .

Après les cours qui s'enchainent à vitesse grand V et les montagnes de devoir à gogo on pourrait en oublier l'essentiel , c'est de vivre .

Car , avant de retrouver mon sens des priorité qui est de juger Thomas plus important qu'un quelconque cour de maths , j'avais un peu oublié l'essentiel .

Je sautais les repas du midi pour travailler mes maths , jugeant plus important de bosser que de manger . Je ne dormais pas la nuit , je bossais . Je bossais comme une malade pour rien et à chaque note catastrophique j'ossillait entre l'envie dde me foutre en l'air et celui de prendre mes textes et de sauter dans le premier train en direction du-plus-loin-possible-d'ici .

Pour vivre heureux , il faut une raison de vivre , et je n'en avais pas , à par celle d'écrire il y a peu de temps .

Je me suis retrouvé parachuté dans une classe sans personne,  ou presque que je connaissais avec un niveau un peu trop haut pour moi , je me sentais beaucoup trop seule et pas assez bien pour surmonter les difficulté . Mes amies n'étais plus là pour m'engueuler quand je sautais un repas , puis deux , puis trois , juste pour bosser . Il suffisait de mentir : je mange avec des gens de ma classe , y'avait plus personne pour m'empécher de faire des conneries .

Heureusement une certaine Mélanie , ange gardien sorti de nul part , surgi devant moi . Je n'était plus la seule à être un peu paummé et pas trè à l'aise au milieu de ses fondu de maths et science en tout genre . Enfin quelqu'un qui me comprends .

Je ne pouvais plus filer en douce , bien obligé de manger , je me suis alors sentie ridicule d'avoir oublié les priorité .

J'ai arrêter de chanter should I stay or should I go à tout bout de champs , je ne voulais plus me casser par le premier train qui passe .

J'avais une raison de rester , et même deux , la deuxième s'appelais Thomas .

Et même s'il n'est plus là , je sais qu'il va revenir , même si c'est dans longtemps , je prend le temps d'attendre , une raison de plus de ne pas me fouttre en l'air , j'ai enfin trouvé quelqu'un comme moi .

Alors ma mère peut gueuler autand qu'elle veut , elle ne remarque jamais mes périodes de déprimes , celle ouù je ne mange pas et quand envie de me foutre en l'air . Tant pis pour elle si elle ne remarque pas qu'au moins maintenant je suis heureuse .

J'avais un peu oublié l'essentiel , c'est que je ne suis pas seule , et la bonne raison de vivre , bien avant d'écrire , c'est ceux qu'on aime .

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

Mercredi 16 janvier 2008 à 16:40

Tu reviens, tu repart , bonheur et déspoire se succède ... Le temps passe trop vite quand tu es là, et les mois à attendre paraîtron long. Tu viens de partir à l'heure où je brouillonde deux trois truque dans le bus , il y a quelque instant tu me fesais coucou alors que ton bus partait et que le mien restait immobile . J'ai oublié de te donner Dear Tom , j'y pense alors que je te vois partir ... Je te l'enverais par internet , relu et corrigé . Mon bus à moi démarre et je m'éloigne alors du lieu du départ .

Le lendemain , alors que je sors de cour de math  , la réalité tombe sur moi comme une fatalité , on se rejoindra pas place du jet d'eau ou j'ai beaucoup attendu ces derniers temps , t'es déjà loin . Je passe devant le bar gay , j'ai bien envie d'y entrer juste le temps de boire un coca en écoutant les serveurs qui parraissent tout droit sorti de la cage au folle. J'aime bien cet univers , j'ai l'impression d'être dans un autre monde où aimer une fille quand on en est une parait pas anormale mais justement parfaitement normale . Mais je n'entre pas , j'ai pas le temps , mon bus ne va pas m'attendre et je ne sais si j'aurais le courage d'entrer  toute seule , ça paraîtrait surment moins bien sans toi . J'accelère le pas, histoire d'avoir mon bus qui part devant mes yeux , Loupé . Le prochain passe dans une demie heures , mais l'aller et retour au fameux bar prend au moins 20 minutes , un quart d'heures peut être si je met le turbo , le coca je le buvrais en turbo aussi , si j'avais le courage de remonter la côte ...

Tant pis une demie heures à attendre dans le froid , assis sous cet abribus juste à l'endrois où on s'est dit aurevoir la première fois , et juste en face je te vois encore en train de faire un signe de la main alors que ton bus s'éloigne .

Et c'est parti pour une periode de déprime ... Et le reprise des cours ne va rien n'arranger , ni le devoir maison à rendre ...

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

1 coup de crayon

Mercredi 16 janvier 2008 à 15:46

Les cours redemarre dans un train d'enfer , une semaine passe, puis une autre sans que j'ai le temps de me rendre compte de quoi que se soit . Je n'ai rien le temps de puplier alors que mes brouillons s'entassent dangereusement , ma vie passe sans que j'ai le temps de la noter et mon diary est rester bloqué au 22 novembre .

Je brouillone à tout va pour oublier le temps qui passe et mes tiroirs débordent de partout , j'ai du tout ranger, une heures de perdu pour des foutaises ...

Au moment où subitement j'ai le temps d'utiliser l'ordi , mes frère sont dessus, ou alors il part en réparation ... Je ne sais pas combien de temps j'ai passé à tout réhinstaller, bien obligé de le faire étant donné que personne n'est doué en informatique dans cette maison et que du coup je me retrouve la plus doué ( c'est pour dire le niveau de nul qu'ils ont !) . Je réinstale internet , c'est une version vieille de je ne sais pas combien de temps et quand je veut la mettre à jour ce put*** d'ordi me dit qu'il n'y a rien à mettre à jours ... Msn était déjà installé mais ce n'était pas vraiment mieux , c'était une version pareil vieille de je ne sais combien de temps , qui buggait comme pas possible , obligé de l'effacer et de retélécharger une nouvelle version plus récente ... Après je remet gentiment tout les favorie de la famille et la seule chose que mon frère trouve à faire c'est que quand j'ai enfin fini tout ça , de me demander l'ordi >_< ! Alors je le jarte à grand coup de pied et enfin je prends le temps de rattraper celui que j'ai perdu .  

Comme j'avais dit à Emilie , il y a un petit bout de temps , le temps ç ane ce possède pas , ça se prend , alors on ne dit j'ai pas le temps , on prend le temps de faire .

Alors aujourd'hui je prend deux heures de mon temps et enfin j'écris !

Bordel rangé dans : Ma vie passionante

rends moi célèbre :

Mlle Isuzu pour vous servir

Aucun coup de crayon

<< Retour vers le futur | 1 | Machine à remonter le temps >>

Créer un podcast